Jimbal des îles, de Klaus Kordon, éditions Bayard, 2009
164 pages noir et blanc, 11,80 euros

Jimbal n'est ni laide ni sotte, mais elle boite. Voilà pourquoi, depuis toujours, on la surnomme Courte-patte. Trop rêveur et fainéant pour faire vivre sa famille, son père décide de la marier pour récupérer une dot. Mais Jimbal refuse obstinément tous les prétendants qu'il lui propose. D'ailleurs, elle a une bien meilleure idée. Le Calife n'a-t-il pas promis une forte récompense à qui délivrerait les Iles tristes de leur tristesse ?

jimbal1jimbal2